Quel est le plafond de versement du 3ème pilier ?

         
       
     
   
 
   
   
     
     

En cette année 2019, le montant maximum du 3ème pilier a connu une hausse considérable. Cela permet aux assurés de profiter d’une déduction fiscale encore plus avantageuse. Entre autres, c’est une raison supplémentaire pour souscrire à ce plan d’épargne complet auprès d’une assurance. Découvrez le plafond de versement et les bonnes raisons de souscrire au 3ème pilier.

Des versements déductibles de votre revenu imposable

Le montant de versement du 3ème pilier peut s’élever jusqu’à CHF 6'826 par an pour un salarié. En ce qui concerne les travailleurs indépendants, la limite de 20 % du revenu annuel est toujours respectée. Vous avez un plafond de CHF 34'128 pendant une année fiscale. Il est à noter que tous ces versements seront déductibles uniquement de votre revenu imposable.

L’augmentation du pilier est une bonne raison pour vous inciter à souscrire au 3ème pilier. Si la déduction fiscale est déjà très intéressante, le 3ème pilier vous permet de bénéficier de nombreux avantages. Dans tous les cas, c’est un plan d’épargne complet qui vous assure un meilleur avenir.

Les bonnes raisons de souscrire au 3ème pilier

Le 3ème pilier est un plan d’épargne qui se soucie de vous et vos proches. Dès votre souscription, vous obtenez également une assurance décès qui permet à vos proches de recevoir un capital. Cela permet à votre famille de ne pas sentir votre perte sur le plan financier. C’est une très bonne idée pour protéger ses enfants d’une éventuelle mort qui peut survenir soudainement.

A l’arrivée de l’âge de votre retraite, vous allez pouvoir toucher jusqu’à 60 % de votre dernier revenu. Le 3ème pilier combiné au 1er et au 2ème pilier vous permet de toucher une somme confortable pendant votre retraite. Vous pouvez bien sûr vous renseigner davantage auprès d’une assurance. Vous aurez ainsi tous les détails et la performance de ce plan d’épargne 3ème pilier.

Entre autres, la souscription au 3ème pilier vous permet de financer un projet d’achat dans l’immobilier. Il s’agit d’utiliser l’amortissement indirect pour payer vos prêts bancaires pour la maison. Cela reste toujours plus avantageux sur le plan fiscal que d’utiliser un amortissement direct pour le remboursement. Vous pouvez demander plus d’informations auprès de votre assureur.

     
   

ch be lu ca